« Les rues de Lyon » : projet d’un journal en bande dessinée

L’épicerie séquentielle, l’association des auteurs de BD lyonnais, lance un projet de journal en bande dessinée pour traiter de sujets lyonnais : Les rues de Lyon. Ce journal est, pour l’heure, à l’état de projet, et proposé sur la plate-forme ulule [1] dans la perspective d’un financement participatif (abonnements de différentes durées pour lancer le projet, à partir de 5  pour les 6 premiers numéros au format numérique). Un projet qui promeut autant l’identité lyonnaise de ces auteurs de bande dessinée, Lyon comme pôle de la bande dessinée franco-belge, et le financement des auteurs de BD dans un contexte de précarisation de leur métier. L’occasion pour chacun de découvrir des histoires réelles narrées en bande dessinée, et de (re)découvrir l’histoire locale par ce médium. L’épicerie séquentielle organise aussi de nombreuses rencontres-débats avec des auteurs de bande dessinée sur Lyon-Villeurbanne [2].

Pour lancer ce journal en bande dessinée, 6 numéros seront publiés en même temps, si le financement participatif le permet. Afin de montrer ce que sera concrètement ce mensuel en BD, les auteurs ont d’ores et déjà publié en ligne le n°1 [3].

Les_rues_de_Lyon

Présentation du projet par L’épicerie séquentielle :

TOUS LES MOIS, DES SUJETS LYONNAIS RACONTÉS EN BD PAR DES AUTEURS LYONNAIS

L’épicerie séquentielle, c’est l’association des auteurs de bande dessinée lyonnais.

Créée en 2004 elle a permis aux auteurs de BD de Lyon de se rencontrer, de monter des projets collectifs, de partager des trucs et astuces, de boire des coups en refaisant le monde, de créer des ateliers, d’organiser des conférences, de trouver du boulot pour certains et surtout de faire mentir l’adage qui dit qu’un bon auteur est forcément coupé du monde, isolé dans sa tour d’ivoire.

L’auteur s’épanouit au contact de ses semblables et de l’humanité toute entière sinon, il n’aurait rien à raconter d’autre que les aventures de son nombril.

L’épicerie séquentielle a maintenant décidé de se lancer dans l’édition. Les auteurs locaux vont s’attaquer à des sujets locaux pour un public local (ou non local, puisqu’il sera possible de s’abonner). Les richesses du pays lyonnais sont très nombreuses et nous allons vous raconter tout ça.

Nous commençons dès cette année avec le lancement d’un journal appellé tout simplement « Les Rues de Lyon », qui vous proposera tous les mois un récit complet d’une dizaine de pages sur un sujet local.

Parce qu’au delà de la gastronomie et du football, il y a beaucoup d’autres raisons d’être fiers de vivre dans le coin.

Les_rues_de_Lyon_2

——————————-

[1] Voir le projet sur la plate-forme ulule : http://fr.ulule.com/lesruesdelyon/

[2] Voir sur le site Internet de L’épicerie séquentielle : http://www.epiceriesequentielle.com

[3] Voir le n°1 des Rues de Lyon en ligne : http://issuu.com/epiceriesequentielle/docs/ruesdelyon1


Bénédicte Tratnjek

Doctorante en géographie (géographie de la ville en guerre), agrégée de géographie, Institut de recherche stratégique de l’École militaire (IRSEM), Université Blaise Pascal, Laboratoire junior Sciences Dessinées, Cafés géographiques, co-responsable du séminaire Géographie des émotions (ENS-Ulm).

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 03/04/2016

    […] Après Les Rues de Lyon, l’excellent journal en bande dessinée qui retrace, numéro après numéro, des temps de l’histoire lyonnaise en BD, un autre projet est lancé sur la plateforme de financement participatif Ulule [1], autour de la bande dessinée brestoise : Casier[s] paraîtra une fois par an pour parler de Brest en bande dessinée. Pour exister, le projet a besoin de 4000 €, d’où l’existence de cette campagne de financement participatif, qui a déjà permis le lancement de beaux projets de bandes dessinées, tels que La Revue Dessinée, Les Rues de Lyon, et récemment Topo. Ce nouveau projet est piloté par l’association Brest en Bulle [2], et de nombreux auteurs se sont réunis autour de ce projet prometteur :  Gwendal Lemercier, Gildas Java, Briac, Florent Calvez, Mike, Josselin Paris, Kris, Bertrand Galic, Dominique et Alain Robet, Arnaud Le Gouëfflec, Arnaud Floc’h, Stéphane Heurteau, Erwan Obion, Julien Solé, etc. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *