Comenius Cities : La ville en BD (et en anglais)

En octobre 2013, suite à la journée d’études consacrée à la ville dans la BD, le Laboratoire junior Sciences Dessinées a été sollicité pour une intervention à l’Institut Français de l’Education, dans le cadre du projet d’échange européen Comenius CITIES.

À cette occasion, Isabelle Guillaume et Joanne Cot ont proposé aux lycéens internationaux et à leurs professeurs une brève présentation des enjeux liés à la question de l’urbanité et de sa représentation bédéique. 

Après un travail sur la notion même de « bande dessinée, » objet culturel parfois peu identifiable en-dehors des pays à forte tradition bédéphile, nous avons voulu mettre en valeur l’idée que la ville n’est jamais simplement un décor, que sa réalité géographique conditionne toujours l’existence des femmes et des hommes qui l’habitent. Dans un second temps, nous nous sommes penchés sur la notion de communauté qui va de pair avec l’occupation d’un espace urbain, pour finalement explorer les cas exceptionnels où la ville se fait véritablement personnage – l’exemple le plus fameux étant évidemment celui des Cités Obscures (Schuiten / Peeters). 

L’intervention, proposée en langue anglaise, a fait l’objet d’une captation vidéo et est à présent disponible au visionnage en ligne

La rencontre s’est poursuivie de façon interactive et, nous l’espérons, ludique, par une lecture de planches de BD sur le thème « Leaping Tall Buildings » (ou « franchir d’un bond de grands immeubles », phrase employée de façon récurrente dans le monde anglophone pour décrire l’un des pouvoirs de Superman). Cette activité fera prochainement l’objet d’un compte-rendu sur notre carnet Hypothèses. 

 

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *