Une vidéo : Interview d’Etienne Davodeau au festival d’Angoulême

Etienne Davodeau, notamment auteur de Rural !Le ConstatUn homme est mort (avec Kris au scénario), Les ignorants, Les mauvaises gensLulu Femme NueChute de vélo, et Le chien qui louche…, sera l’invité du grand entretien de notre prochaine journée d’études « Nature et bande dessinée » qui aura lieu à l’ENS de Lyon le 17 avril 2014. En plein préparatifs de cette journée d’études, nous vous proposons de (re)découvrir un entretien d’Etienne Davodeau réalisé lors de l’édition 2012 du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême par Mondomix. Dans cette vidéo, Etienne Davodeau revient sur Les ignorants, en compétition officielle de l’édition 2012 du Festival BD d’Angoulême. Pour l’édition 2014, la nouvelle bande dessinée d’Etienne Davodeau, Le chien qui louche, est à son tour en compétition officielle.

Entretien avec Etienne Davodeau, Festival international de la bande dessinée d'Angoulême, réalisé par Mondomix, 11 juillet 2012.

Entretien avec Etienne Davodeau, Festival international de la bande dessinée d’Angoulême,
réalisé par Mondomix, 11 juillet 2012.

 

Rural ! Chronique d’une collision politique sera au coeur de ce grand entretien. Cette bande dessinée de « non-fiction » narre un conflit d’aménagement, dans le territoire rural français, autour d’un projet autoroutier. Comme l’écrit Benoît Berthou, « même s’il date de plus de dix ans, ce livre semble d’une troublante actualité, notamment au regard des multiples développements qu’a pu connaître une bande dessinée dite «de reportage» car Rural !semble poser certains des fondements du genre et ce faisant interroger la nature même de la bande dessinée » (Benoît Berthou, 2011, « Rural ! face au réel« , du9, l’autre bande dessinée, février 2011). « Il est en effet ici moins question de campagne que de territoire, c’est-à-dire d’un espace soigneusement délimité et formant une unité. C’est ainsi qu’est représentée l’étendue dans laquelle s’affairent les trois exploitants représentés car nous sommes face à une bande dessinée qui est littéralement envahie par la cartographie » (Benoît Berthou, op. cit.). La question de la représentation de l’espace rural, de la carte dans la bande dessinée, mais aussi le questionnement autour de l’engagement de l’auteur de bande dessinée face à des sujets d’une très forte actualité, seront au coeur de nos discussions lors de cette journée d’études à venir, le 17 avril 2014.

Etienne Davodeau, 2001, Rural ! Chronique d'une collision politique, Delcourt, page 20.

Etienne Davodeau, 2001, Rural ! Chronique d’une collision politique, Delcourt, page 20.

 

 


Bénédicte Tratnjek

Doctorante en géographie (géographie de la ville en guerre), agrégée de géographie, Institut de recherche stratégique de l'École militaire (IRSEM), Université Blaise Pascal, Laboratoire junior Sciences Dessinées, Cafés géographiques, co-responsable du séminaire Géographie des émotions (ENS-Ulm).

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *